Le Château de Bienassis et son avenue à carrosses !

Le Château de Bienassis est situé à environ 20kms de la gare de Lamballe. Il est érigé sur la commune d’Erquy dans le département des Côtes-d’Armor. Il est accessible via la route départementale D786. Il se situe notamment à proximité de la commune de Pléneuf-Val-andré.

La construction du manoir a été initiée au XVème siècle par Geofrey de Quelennec ; fils de Jean de Quelennec, Seigneur de Quelennec en Quintin. Il est construit au milieu des champs sur un domaine seigneurial qui s’étendait sur 1000 hectares à son apogée. Il fut confisqué pendant la Révolution Française pour servir de prison. Le château est entouré de douves qui sont franchissables par un ancien pont-levis reconverti depuis en pont fixe. Cela vous permet d’accéder à la plate-forme sur laquelle se dresse l’édifice construit en grès roses d’Erquy. La grande particularité du Château de Bienassis est sa grande avenue qui donne au château un aspect grandiose !

En 1880, le Château de Bienassis est vendu à l’Amiral Kerjégu ; grand navigateur qui y installe ses quartiers. Le Château de Bienassis est aujourd’hui toujours propriété de la famille Kerjégu. Le Château de Bienassis a été classé sur la liste des monuments historiques le 29 août 1945.

Le Château de Bienassis est ouvert au public et peut être visité. Il est possible de visiter le rez-de-chaussée du château pour découvrir le grand salon, l’escalier d’ honneur, la salle des gardes, la cuisine et la salle à manger donnant sur le jardin à la française. Vous pouvez aussi participer à un escape game (accessible dès 15 ans) organisé dans les remparts du château et basé sur une histoire vraie.

Pour connaître les tarifs et les horaires d’ouverture, visitez le site internet du Château de Bienassis en cliquant ici. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires ainsi qu’un bon nombre de photos et de vidéos pour éveiller votre curiosité !

Le Cap Frehel et la tour Vauban en granite !

La pointe du Cap Frehel est située à environ 33 kms de la gare SNCF de Lamballe. Elle est située sur les communes de Plévenon et de Fréhel dans le département des Côtes-d’Armor. Elle appartient à ce qu’on appelle dans le jargon touristique « la Côte d’Émeraude ».

La pointe du Cap Fréhel est située sur la côte de la Manche et sépare notamment la baie de Saint-Brieuc située à l’ouest et la baie de Saint-Malo située à l’est.

La falaise qui s’étend au Cap Fréhel est constituée de grès rose et constitue une réserve ornithologique ; vous pourrez donc y observer plusieurs espèces d’oiseaux marins.

Si vous souhaitez vous balader, empruntez le sentier de randonnée GR34 qui fait le tour du Cap Fréhel et vous offre une vue imprenable sur la mer ! Si le temps est clair, vous pourrez observer les îles de Jersey. Vous pouvez continuer votre chemin et rejoindre le Fort la Latte, situé aussi sur le GR34.

Outre le panorama magnifique et le bon bol d’air frais, le Cap Fréhel c’est aussi le vieux phare ! Le phare que l’on appelait autrefois « la tour Vauban » a été construit en 1701. Un phare plus moderne sera construit entre 1842 et 1847 avant d’être détruit par les troupes allemandes en août 1944.

Le phare que vous pouvez observer actuellement a été inauguré en 1950. Le phare étant haut de 32 mètres, sa lanterne culmine à 103 mètres au dessus du niveau de la mer. Par temps clair, la lumière du phare est visible à plus de 100 kilomètres !

Enfin le Cap Fréhel s’anime tous les 4 ans lors de la Route du Rhum. En effet, il constitue un point de vue époustouflant pour observer les skippers après leur départ du port de Saint-Malo.

Pour préparer votre visite du Cap Fréhel, visitez le site internet de l’office du tourisme de Bretagne en cliquant ici.

Le Fort Lalatte, un chateau fort sur le GR34 !

Le Fort Lalatte (ou Château de la Roche Goyon) est situé à environ 32 kms de la gare SNCF de Lamballe. Le Fort Lalatte est un château fort construit à flan de falaise qui est situé sur la commune de Plévenon dans le département des Côtes-d’Armor. Il est situé à proximité du Cap Fréhel que vous pouvez rejoindre via le sentier de randonnée GR34 (environ 4,5 kms de marche).

La construction du Fort Lalatte à démarré en 1340 sur la demande du seigneur de Matigon. Il est situé à un emplacement stratégique puisqu’à proximité directe et avec une vue dégagée sur les voies commerciales qui reliaient Saint-Malo aux îles Anglo-normandes. L’accès au château était très difficile puisque inaccessible par la mère à cause des falaises. Le Fort Lalatte possède deux châtelets munis chacun de leur pont-levis. Vous trouverez également une chapelle et un donjon.

A partir de 1892 il fut acquis successivement par divers propriétaires privés. C’est Frédéric Joüon Des Longrais qui fut le plus engagé et lança une grande campagne de restauration de l’édifice en 1931. Le Fort Lalatte a été classé sur la liste de monuments historiques en 1925 alors qu’il était encore en ruine.

Le Fort Lalatte est aujourd’hui ouvert au public et peut être visité. Il accueille également un certain nombre d’événements culturels. Les plus célèbres de ces événements sont « Les Médiévales » qui ont d’ailleurs fêté leurs 10 ans au mois d’août 2018. Les Médiévales sont l’occasion de faire la fête et de profiter des nombreuses animations qui ont lieu dans l’enceinte du château (reconstitutions de scènes historiques avec costumes médiévaux, chants médiévaux, etc.).

Pour connaître les tarifs et les horaires d’ouverture, visitez le site internet du Fort Lalatte en cliquant ici. Vous pouvez également y trouver des photos et des vidéos qui vous donneront un bel avant-goût de la splendeur du Fort Lalatte !

La Ferme d’Antan, à Plédéliac depuis 1974 !

La Ferme d’Antan est située à environ 15 kms de la gare SNCF de Lamballe sur la commune de Plédéliac. L’adresse exacte est la suivante : Le Saint Esprit des Bois, 22270 Plédéliac.

C’est en 1974 que la Ferme d’Antan est devenue un musée suite à la volonté de quelques bénévoles de remettre en l’état ce lieu témoignant du mode de vie rural au début du XXème siècle en pays Gallos.

Outre la visite d’1h30 pour se plonger dans l’univers de la ferme, vous pourrez également profiter du jardin pédagogique, voir et toucher les plantes et les légumes qui faisaient la base de l’alimentation en 1920.

Au cours de l’année, la Ferme d’Antan accueille également divers événements en rapport avec la vie rurale : La Fête du Bois(au mois d’août) , La Fête de la Bretagne (au mois de mai), Fête Chaud les châtaignes (au mois d’octobre). Durant ces événements, des démonstration sont réalisées : Fabrication de cidre, fabrication de paniers et de balais.

Les animations plus récurrents sont les suivantes :

  • « Goûter d’antan à la ferme » qui vous permettra de déguster une recette traditionnelle cuisinée au feu de bois.

  • « Dans la peau d’une famille de fermiers » qui vous permettra de participer au tâches du quotidien dans une ferme en 1920.

Des ateliers ludiques/créations (à partir de 16 ans) sont également proposés à la Ferme d’Antan : stage de vannerie, stage de décoration de jardin, stage d’affûtage de couteaux, stage de peinture sur meubles.

Beaucoup de bon moments à passer en perspective !

La Ferme d’Antan est accessible aux personnes à mobilité réduite et des aires de pique-nique sont situées à proximité.

Pour connaître les tarifs, les horaires d’ouverture du musée et les dates des événements et ateliers pédagogiques, visitez le site internet de la Ferme d’Antan en cliquant ici.

Profitez de votre passage à Plédéliac pour visiter également le Château de la Hunauday.

Noir sur la ville 2018 – Le salon du polar est de retour à Lamballe !

La 22eme édition du salon du livre Noir sur la ville 2018 battra son plein les 17 et 18 novembre prochain. Venez participer au salon du livre « polar et roman noir » qui se tiendra à la salle municipale de Lamballe, rue Mouexigné. Les portes seront ouvertes de 14h à 18h et l’entrée est gratuite !

Outre les rencontres et les conférences avec les nombreux auteurs présents au salon, des séances de lecture et de dédicaces auront lieu à la bibliothèque municipale de Lamballe. Le cinéma Le Penthièvre sera aussi de la partie avec la projection du film Suburra de Steffano Sollima (2015) le vendredi 16 novembre à 20h30.

43 auteurs sont attendus pour cette édition :Marie-Caroline Aubert, Olivier Balez, Laurence Biberfeld, Franck Bouysse, Max Cabanes, Michel Chevron, Hervé Commère, Yon Coquil, Anne-Céline Dartevel, Claire Favan, Caryl Férey, Denis Flageul, Claire Gratias, Philippe Hauret, Jake Inkson, David S. Khara, Fançoise Lemer, Jérôme Leroy, Dorothée Lizion, Loustal, Dominique Manotti, Juan Carlos Mendez Guedez, Florence Médina, Claude Mesplède, Pascal Millet, Colin Niel, Max Obione, Jean-Hugues Oppel, Patrick Pécherot, Michèle Pédinielli, Elena Piacentini, Jean-Bernard Pouy, Michel Quint, Carina Rosenfeld, Christian Roux, Olivier Roux, Carlos Salem, Jacky Schwartzmann, Benoît Séverac, Marc Villard, Maud Tabachnik, Jean-Christophe Tixier, Cathi Unsworth.

Pour l’occasion, les vitrines des commerces de Lamballe arborent des phrases écrites par ces auteurs ; vous pourrez les découvrir en vous baladant en ville ! Les Vitrines de Lamballe et la Fureur du Noir invitent tout le monde à participer à un jeu concours. Pour ce faire, il vous suffit de remplir l’un des bulletins de participation que vous pouvez trouver chez les commerçants participants. Il est possible de gagner 250€ de polars et 250€ sur la carte « Lamballe Pass ».

Pour en savoir plus sur l’édition 2018, visitez le site internet de Noir sur la ville en cliquant ici.

Le plan d’eau de la Ville Gaudu à Lamballe.

Le plan de Lamballe est alimenté par la rivière du Gouessant et constitue le poumon vert de la ville de Lamballe. Il est situé 22 rue de la Ville Gaudu la Poter, 22400 Lamballe. Le parcours santé qui borde le plan d’eau est long d’environ 1,8 kms et est parsemé d’îlots sportifs divers et variés pour agrémenter vos sorties course à pieds. Le plan d’eau est facilement accessible en voiture, en vélo ou à pieds. De plus vous disposez de nombreuses places de parking pour laisser votre voiture et profiter d’une promenade détente autour du plan d’eau.

Le plan d’eau de Lamballe est aussi un lieu de découverte des oiseaux. En effet, ils y sont très nombreux tout au long de l’année. On peut y voir les espèces suivantes : Sarcelles d’hiver, canards colverts et canetons, poules d’eau, mouettes rieuses, oies cendrées ou de Guinée, grands cormorans, hérons cendrés, petits gravelots, grèbes huppés, goélands bruns et bien d’autres oiseaux plus communs (grives, moineaux, corneilles, etc.). On peut aussi y voir parfois quelques ragondins. Cette faunes est notamment protégée par l’îlot qui se trouve au milieu de l’étang et qui est presque à 100% préservé de l’activité humaine. En effet, seules quelques opérations de maintenance nécessitent parfois une intervention humaine sur l’îlot qui est désert le reste du temps.

Le Gouessant alimente donc le plan d’eau de Lamballe. Cette rivière est longue d’un peu plus de 40kms. Elle prend sa source près de Collinée et prend ensuite la direction nord vers Lamballe. Elle passe notamment à Hillion et Morieux et termine sa paisible route à Saint-Brieuc où elle se jette finalement dans la Manche.

Le plan d’eau de la Ville Gaudu devrait être réaménagé et bénéficier d’un sérieux lifting à partir de 2019. En effet, la prolifération de bactéries résultant de la faible profondeur et donc du réchauffement rapide du plan d’eau nécessite une action afin de conserver la bonne santé du site. Ainsi, le Gouessant devrait reprendre sont indépendance et contourner le plan d’eau.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le projet de réhabilitation du plan d’eau de Lamballe, vous pouvez lire cet article du journal Ouest France en cliquant ici.

La gare de Lamballe prend une autre dimension

Suite à quelques mois de travaux, la gare de Lamballe fait peau neuve ; 2018 est donc l’année du renouveau pour la gare de Lamballe !

Cette réfection tant attendue par nos usagers se chiffre à environ 950 000€ dont 75% sont financés par la région Bretagne.

Soucieux du bien-être des voyageurs, c’est avec plaisir que nous vous informons que la gare de Lamballe a entièrement été remise à neuf, vous pourrez maintenant y trouver un espace détente avec fauteuils et prises électriques ainsi qu’un point Relais tabac presse ; les quais ont été rénovés pour plus de confort et pour répondre aux exigences relatives à la circulation des trains à grande vitesse.

Située en plein cœur de Lamballe, cette gare est une porte d’entrée agréable vers toutes vos destinations en Bretagne (Pléneuf Val-André, Erquy, Sables-d’Or-les-pins, etc.).

La gare de Lamballe située Boulevard Jobert à Lamballe a été mise en service en 1863 sur ordre de la compagnie des chemins de fer de l’Ouest. Elle se situe sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest entre les gares de Plestan et d’Yffigniac. Elle est desservie par les TGV Atlantique et par les TER Bretagne. Les lignes principales desservant Lamballe sont les lignes de TGV reliant Paris-Montparnasse à Brest et Paris-Montparnasse à Lannion. La gare de Lamballe dispose de 3 voies praticables et enregistre un trafic de plus de 400 000 voyageurs chaque année.

Nous sommes présents à la station taxi qui se trouve juste à la sortie de la gare de Lamballe où vous ne pourrez pas rater notre Mercedes E350 de couleur rouge ; nous serons ravis de vous accompagnez dans vos déplacements à travers toute la Bretagne. N’hésitez pas à réserver votre trajet avant votre arrivée en gare ; par téléphone ou via le formulaire de réservation de notre site.

Pour en savoir plus sur la gare de lamballe cliquez ici.

Pour connaître les horaires des trains à l’arrivée ou au départ de la gare de Lamballe cliquez ici.

La collégiale Notre-Dame de Lamballe, une sentinelle fortifiée.

La collégiale Notre-Dame de Lamballe, également appelée Notre-Dame-de-Grande-Puissance est un édifice religieux de style gothique dont la construction a principalement eu lieu au XIIIème siècle. Le début des travaux remonte à 1202 qui ont été amorcés à partir de la chapelle du château de Lamballe qui n’existe plus aujourd’hui. En effet, ce dernier a été démantelé en 1626 sur ordre du Cardinal Richelieu qui souhaitait punir le Duc de Penthièvre pour conspiration contre le Roi de France Louis XIII.

L’édifice surplombe la ville de Lamballe et se caractérise notamment par ses fortifications situées sur sa façade sud. En effet, la collégiale était totalement intégrée à la ligne de fortifications du château de Lamballe qui fut la principale forteresse du Comté de Penthièvre avant sa destruction. On y voue le culte Catholique et la collégiale est rattachée au diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier.

L’appellation collégiale, raccourci pour église collégiale, est une église qui comme les cathédrales possède un chapitre de chanoines. Ces derniers ont pour obligation d’y chanter l’office divin de manière quotidienne. L’un des intérêts de la collégiale Notre-Dame de Lamballe sont ses vitraux magnifiques qui ont été totalement restaurés entre 1995 et 2015. Ainsi, vous pouvez dorénavant y admirer des vitraux du XIXème, du XXème et du XXIème siècle en plus des vitraux contemporains de Geneviève Asse et d’Olivier Debré.

Outre l’intérêt culturel, architectural et artistique inhérent à l’édifice en lui-même, il n’est pas rare que la collégiale Notre-Dame de Lamballe accueille des expositions artistiques en son cœur. La 28ème édition de l’exposition Regards sur les arts a notamment ouvert ses portes le 01/10/2018 et vous accueille gratuitement tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h jusqu’au 21/10/2018.

Cet édifice est la preuve de la grandeur de la ville de Lamballe qui a toujours été une ville importante au cœur de la Bretagne.

Mathurin-Méheut ou un musée à Lamballe.

Si vous ne le saviez pas, la ville de Lamballe fut le berceau du peintre Mathurin Méheut qui y est né le 21 mai 1882. Celui qui deviendra un jour célèbre dans le domaine artistique et qui sera surtout une figure emblématique de la ville de Lamballe entre en apprentissage en 1896 dans l’entreprise de peinture en bâtiment Mathurin Guernion. Les premiers dessins datés du peintre lamballais coïncident avec cette date.

En plus de la peinture, Mathurin Méheut s’adonne également à l’illustration, au travail de la céramique et à l’art décoratif ; il va notamment réaliser la décoration intérieure de 25 navires entre 1924 et 1935.

Pour l’ensemble de son œuvre, Mathurin Méheut recevra successivement le titre de Chevalier de la Légion d’honneur en 1920 et d’Officier de la Légion d’honneur en 1928.

Pour célébrer la mémoire de cet illustre artiste, la ville de Lamballe a créé le musée Mathurin-Méheut sur l’initiative de l’association « Les amis de Mathurin-Méheut ». Ce musée est situé au cœur de la ville de Lamballe, Place du Martray, dans une maison à colombage. Cette dernière est plus communément appelée « la Maison du Bourreau » et est classée sur la listes des Monuments Historiques depuis 1909. Le musée regorge d’œuvres du peintre lamballais (environ 5000) ; il en a compté jusqu’à 10 000 mais une partie des œuvres ont été restituées aux héritiers du peintre natif de Lamballe.

Ce musée constitue une visite indispensable lors de votre séjour dans la région de Lamballe et saura ravir les adultes et les enfants. C’est également l’occasion d’en connaître un peu plus sur l’histoire de notre ville. Outre les œuvres de Mathurin-Méheut, le musée de Lamballe accueille également chaque année des expositions temporaires d’autres artistes. Le nombre approximatif de visiteur s’élève à 10 000 par an.

Pour connaître les tarifs et les horaires d’ouverture, visitez le site internet du musée en cliquant ici.

Le Haras de Lamballe, un joyau au cœur de la ville !

Lamballe possède l’un des rares Haras nationaux français encore en exercice. La France compte 22 Haras nationaux dont celui de la ville de Lamballe. Les Haras nationaux avaient pour origine une mission d’ordre militaire mais aujourd’hui ils servent à promouvoir la filière équine à travers la France via la diffusion de leur expertise en termes d’élevage, de courses hippiques et d’équitation.

Le Haras national de Lamballe a été construit au 19ème siècle entre 1825 et 1907 ; il est situé Place du Champ de Foire à Lamballe. Il est l’un des pôles majeur du secteur équestre en Bretagne et accueille chaque année plus de 60 000 visiteurs passionnés par le cheval. Le site qui accueille le Haras national de Lamballe a vu sa splendeur récompensée le 11 décembre 2015, date à laquelle il a été inscrit sur la liste de Monuments Historiques.

Outre les diverses manifestations hippiques organisées chaque année au Haras national de Lamballe (concours, stage de formation, manifestations diverses, spectacles et expositions) vous pouvez venir en famille ou entre amis afin de participer à une visite commentée d’une durée de 1h30 qui vous permettra de comprendre le fonctionnement du Haras national de Lamballe et de découvrir ce site magnifique pour le bonheur et l’émerveillement des grands et des plus petits. En effet, vous aurez l’occasion de parcourir les installations du Haras national de Lamballe (carrière immense, sellerie, etc.) et de voir des chevaux magnifiques. Le Haras national de Lamballe, site à l’architecture époustouflante, est un lieu où se côtoient chevaux de trait et étalons de course. Vous pouvez également y trouver des chevaux de spectacle et une cavalerie pédagogique (ânes et poney) qui feront le bonheur de vos enfants !

Pour connaître les tarifs et les horaires d’ouverture, visitez le site internet du Haras national de Lamballe en cliquant ici.